Devenir apiculteur : pourquoi?

Pourquoi devenir apiculteur ?

Avant de répondre à cette question interrogeons-nous sur ce qu’est un apiculteur.

Au préalable une petite mise au point

Lorsqu’il sera question, dans cet article et dans les articles suivants, d’« apiculteur », il sera fait référence à la fonction, et non à l’être humain qui l’exerce. Donc, ni misogynie, ni ostracisme quant aux personnes, Apicultrices et Apiculteurs, qui s’adonnent à cette passionnante activité.

Définition

Selon le Petit Robert, un apiculteur est un éleveur d’abeilles. Cette définition un peu sommaire ne nous renseigne pas vraiment sur ce qu’est un apiculteur, ni surtout sur ce qu’est son activité.

En effet, les abeilles n’ont jamais eu besoin que l’homme s’occupe de les élever. Les premières abeilles dont on retrouve les traces fossiles auraient vécu il y a quarante millions d’années !

Aujourd’hui

Est apiculteur celui qui, possédant une (ou plusieurs) ruche(s),

  • a choisi d’assurer son (leur) entretien, à savoir :
    • prévenir, dans la mesure du possible, les maladies,
    • à défaut, apporter les soins nécessaires,
    • nourrir si besoin,
    • favoriser le développement de la colonie (1),
    • assurer le renouvellement des générations,
    • renouveler la reine pour assurer la pérennité de la colonie
  •  en vue de produire et de récolter :
    • du miel
    • du pollen (2)
    • de la gelée royale (3)
    • de la propolis (4)
    • de la cire
    • des essaims (5)
    • des reines fécondées (6)

        Remarque: la plupart des apiculteurs amateurs récoltent seulement le miel

  •  tout en permettant la pollinisation des végétaux

Qui peut devenir apiculteur ?

Toute personne peut devenir apiculteur. Que l’on soit salarié ou profession libérale, étudiant ou retraité, homme, femme ou enfant, ingénieur ou artisan, artiste ou agriculteur, peut importe ! Il suffit d’être passionné et de s’intéresser à la nature.

Apiculteurs en herbe Pas d’âge pour devenir apiculteur !

De nombreuses raisons poussent à devenir apiculteur

Qu’il s’agisse de meubler son jardin, de compléter ses revenus ou d’en faire profession, de meubler ses loisirs ou d’occuper sa retraite, de découvrir une forme de vie et d’organisation sociale bien différentes de la nôtre ou d’aider la nature (bien malmenée de nos jours), ou encore d’obtenir des produits naturels de haute valeur biologique, peu importe !

Chacun a ses raisons, ses motivations, ses attentes et ses plaisirs.

Cependant l’apiculture ne peut être envisagée sous le seul angle d’un passe-temps quelconque. Elle demande un peu de temps, beaucoup d’observation, un peu de réflexion, et un minimum de connaissances. Elle est fascinante, enrichissante pour toute personne qui s’y adonne. En outre, elle apporte du plaisir.

Alors, si vous avez envie de récolter du miel pour vous et vos amis, de donner de la vie à votre jardin, de rêver devant une organisation sociale stupéfiante, d’aider la nature, en d’autres termes, si vous avez envie de devenir apiculteur, lancez-vous !

(1) Colonie : une colonie d’abeilles représente l’ensemble des individus qui vivent dans un même lieu, qui sont tributaires les uns des autres et qui sont incapables de subsister par eux-mêmes. Une colonie est formée de trois castes avec des rôles bien spécifiques : la reine, les ouvrières et les mâles. Au printemps, une colonie regroupe plusieurs dizaines de milliers d’individus.

(2) Pollen : Récolté par les abeilles,  le pollen est nécessaire à leur alimentation en tant qu’unique source de protéines et de lipides. Sans pollen, la ponte de la reine cesse rapidement.

       Remarque: le pollen récolté par les abeilles n’est pas celui qui provoque les allergies dont souffrent certaines personnes au printemps. Il s’agit dans ce cas de pollens anémophiles (transportés par le vent).

Abeille chargée de pollen

Abeille chargée de pollen

(3)  Gelée royale : seul aliment consommé par la reine, la gelée royale sert aussi à la nutrition des larves.

(4) Propolis : substance résineuse recueillie par les abeilles sur les bourgeons et écorces de  certains arbres

(5) Essaim: groupe plus ou moins important d’abeilles qui quittent la colonie. L’essaimage est le mode de reproduction naturel des abeilles.

(6) Reines fécondées : Lors de leur vol nuptial, et en cette seule et unique occasion, les reines vierges sont fécondées par 15 à 20 mâles, appelés “faux bourdons”.

Crédit photos:

  • Anonyme
  • Phil

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *