Comment trouver la reine ?

 

Reine née en 2010 (couleur bleue)

 

Rappel: un essaim ou une colonie ne valent que par la qualité de leur reine.

Il est donc souvent utile, parfois indispensable,  de repérer la reine au sein d’une colonie.

 

Pourquoi rechercher la reine?

De nombreuses raisons incitent à rechercher la reine, et notamment:

  • reine âgée à remplacer
  • colonie agressive qu’il serait dommage de détruire alors que le remplacement de la reine suffira à remettre les choses dans l’ordre
  • jeune reine à marquer à la suite d’un remérage (1) ou d’un essaimage (2) mal contrôlé
  • prélèvement de cadres de couvain (3) pour constituer un essaim artificiel (4)
  • toute autre intervention sur la ruche entraînant le risque de perdre la reine
  • etc …

 

Comment trouver la reine ?

Le moment le plus favorable pour rechercher une reine est celui où la plus grande partie des butineuses est partie récolter nectar et pollen, en pleine journée. Il y a moins d’abeilles dans la ruche et la reine est ainsi plus facile à trouver.

Comment procéder?

Avant d’ouvrir la ruche, il convient de l’enfumer légèrement par le trou de vol (6). Après avoir soulevé délicatement le couvre-cadres (7), assurez-vous que la reine ne s’y trouve pas. Placez-vous dos au soleil (d’où la nécessité de pouvoir tourner autour des ruches) afin d’orienter les cadres vers le soleil.

Commencez par retirer un des cadres de rive (8), observez-le rapidement (il y a peu de chances que la reine s’y trouve), puis posez-le à l’extérieur de la ruche, si possible contre le côté opposé à celui où vous vous trouvez.

Ensuite, sortez les cadres l’un après l’autre et observez-les rapidement sur les deux faces. L’observation doit se faire au-dessus de la ruche: si la reine tombait dans l’herbe, vous auriez peu de chances de la retrouver! Le premier cadre suivant prendra la place du cadre de rive, et ainsi de suite. Plus vous approcherez du nid à couvain (9) et plus vous aurez de chances de trouver la reine, et plus particulièrement sur les cadres où se trouvent des œufs fraîchement pondus.

Reine parmi les ouvrières née en 2009 (couleur verte)

Quand la reine est trouvée

Si votre objectif est de la remplacer, prenez-la délicatement entre pouce et index au niveau du thorax (c’est un bon exercice en vue de marquer ultérieurement vos reines), puis écrasez-la. S’il s’agit de la mettre en sécurité ou de ne pas la perdre de vue pendant certaines manipulation, mettez-la dans une pince à reine et posez celle-ci sur les têtes de cadres qui se trouvent encore dans la ruche. Si vous souhaitez la marquer à la couleur de l’année, vous devez également la prendre délicatement entre vos doigts. Dans ce cas, l’usage des gants est déconseillé si vous ne voulez pas écraser la reine ou qu’elle s’envole. Ensuite, remettez délicatement chaque cadre à sa place et refermez la ruche.

Remarque: le marquage des reines fera l’objet d’un article spécifique.

En cas de difficultés

Il arrive parfois que certaines reines se cachent tellement bien qu’il est difficile de les retrouver. Plusieurs solutions s’offrent alors à vous:

La plus simple

Revenir une heure plus tard et recommencer.

La méthode par tapotement

Placez sur le corps de ruche une hausse avec quelques cadres bâtis. Après avoir posé le couvre-cadres sur la hausse, enfumez abondamment par le trou de vol tout en tapotant le corps. Les abeilles et la reine vont monter dans la hausse. Après quelques minutes, lorsque la colonie sera montée dans la hausse, il suffira d’intercaler une grille à reine entre la hausse et le corps et d’enfumer les abeilles par le haut. Elles vont ainsi redescendre dans le corps. Après quelques minutes, il ne reste que quelques abeilles et la reine.

Autres méthodes pour retrouver la reine

Ces méthodes seront prochainement développées dans une fiche technique ainsi que sur une vidéo.

 

Conclusion

Si vous vous demandez: comment trouver la reine, entraînez-vous!

 

(1) Remérage: changement de reine

(2) Essaimage : mode de reproduction naturel des abeilles. La vielle reine quitte définitivement sa ruche, ou tout autre nid, avec une partie plus ou moins importante des abeilles de la colonie, sous la pression d’une jeune reine destinée à la remplacer. L’ensemble forme un essaim.

(3) Couvain : comprend les œufs, les larves et les nymphes. La reine pond des œufs qui éclosent au bout de trois jours pour donner naissance à des larves. Ces larves se développent et deviennent des nymphes. Au bout de douze jours, les nymphes émergent pour devenir insectes parfait : les abeilles (soit vingt et un jours après la ponte des œufs).

(4) Essaim artificiel: jeune colonie, créée par l’homme, composée d’abeilles et d’une jeune reine fécondée. Cet essaim « artificiel » est destiné à se développer pour former une colonie mature.

(5) Faux bourdon: les mâles ou faux bourdons, constituent l’une des trois castes qui composent une colonie d’abeilles.

(6) Trou de vol: le trou de vol est l’espace rectangulaire situé sur l’avant de la ruche, juste au dessus de plancher, destiné à laisser les abeilles entrer et sortir de la ruche

(7) Couvre-cadres: le couvre-cadres est un plateau aux dimensions extérieures de la ruche qui est posé sur le corps de ruche ou sur les hausses

(8) Cadre de rive: ce sont les deux cadres situés le plus près des parois extérieures de la ruche.

(9) Nid à couvain: le nid à couvain est le cœur de la colonie. Son ampleur dépend du stade de développement de celle-ci, et donc de la ponte de la reine. Fin avril-début mai, au plus fort de la ponte, il peut s’étendre sur 8 cadres. Il comprend les œufs, les larves et les nymphes

 

 

  Prochain article : l’essaimage

 

 Crédit photo:
  • Steve Burt
  • J.P. Goguen
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *